Jésus

Par Adam Claudine

Fiche de synthèse


Sommaire

Cette fiche n’ignore pas que l’on sait peu de choses du Jésus historique et qu’il est périlleux de dégager le récit historique de l’acte de foi !

Textes de référence

Nouveau Testament :

  • Les évangiles synoptiques situent le ministère de Jésus en Galilée.

  • L’Évangile selon Jean le situe en Judée et à Jérusalem.

  • Les Actes des Apôtres.

Autres sources :

  • Les Agrapha (paroles et actes non écrits de Jésus).

  • Les évangiles et autres écrits apocryphes : documents chrétiens anciens présentant une autre version des paroles et des actes de Jésus et témoignant des croyances de diverses communautés chrétiennes.

  • Matériaux de Nag Hammadi : 12 codex plus 8 feuilles d'un treizième codex, le tout rédigé au IVe siècle de notre ère

  • Une exégèse des sources chez J.-P. Meier (Un certain Juif, Jésus. Les Données de l’Histoire. Cerf, Lectio Divina. 2004-2009).

Sources non chrétiennes :

  • Flavius Josèphe: Antiquités judaïques 18, 63-34. Texte controversé.

  • Tacite, Annales – 15, 44, 3

  • Suétone, Vie de Claude – 25, 4. Vie de Néron – 16

  • Pline le Jeune, Lettre à l’empereur Trajan de l’année 110

Ces trois derniers citent les chrétiens, non Jésus.

Repères historiques

Un consensus existe pour reconnaître l’existence historique de Jésus. Cependant, on ne connaît le déroulement de la vie de Jésus qu’à travers les Évangiles. Les exégètes et les historiens débattent du degré probable de véracité de tel ou tel épisode.

  • La naissance : Désaccord sur les lieux et sur la date : Matthieu et Luc situent la naissance de Jésus sous le règne d’Hérode le Grand (m. en 4 avant J.C.), Luc la place lors du déplacement supposé de Marie et Joseph à l’occasion du recensement organisé par Quirinius, légat de Syrie en l’an VI de l’ère chrétienne. Les historiens s’accordent pour situer cette naissance entre 7 et 4 avant l’ère chrétienne.

  • Matthieu et Luc font naître Jésus à Bethléem, Marc et Jean n’en disent rien mais ils insistent sur les origines galiléennes de Jésus.

  • L’enfance : Les évangiles canoniques n’en disent rien. On peut penser qu’il a reçu l’éducation d’un juif de Galilée.

  • La prédication brève : en ce qui concerne sa durée, un consensus existe (un peu plus de deux ans). Après son baptême, Jésus commence son ministère aux environs de 28. Il prêche en Galilée et à Jérusalem. Les sources canoniques et les apocryphes le décrivent, s’adressant aux foules, souvent par paraboles et se montrant attentif et bienveillant auprès des humbles. Elles mettent au premier plan l’exorciste et le thaumaturge. Les nombreux miracles mentionnés divisent les historiens. Certains y voient la marque des traditions populaires anciennes, d’autres une interprétation purement théologique. (Lire le résumé des chapitres sur les miracles d’« Un certain juif Jésus » de J.-P. Meier par P. É. Cothenet <http://www.esprit-et-vie.com/article.php3?id_article=1366>

  • La mort : les historiens s’accordent pour considérer sa crucifixion comme historique. Les Évangiles permettent de reconstituer avec précision le procès de Jésus. Deux personnages historiques interviennent : Pilate, préfet de Judée de 26 à 36 et Caïphe, grand prêtre du Temple de Jérusalem de 18 à 35. La « Passion » peut être fixée entre l’an 26 ou 27 et l’an 35.

Arts et littérature

Iconographie :

Œuvres littéraires :

  • V. Hugo, « Première rencontre du Christ avec le tombeau », La Légende des siècles, II, VIII, 1859-1877.

  • V. Hugo, La fin de Satan, Livre deuxième, II, 1886.

Filmographie :

  • M. Gibson, La Passion du Christ, 2004.

  • N. Ray, Le Roi des rois, 1961

  • P.-P. Pasolini, Évangile selon saint Matthieu, 1964.

  • M. Scorsese, La dernière tentation du Christ, 1988.

  • F. Zeffirelli, Jésus de Nazareth, 1977.

Musicographie :

  • Bach, La Passion selon saint Jean, 1724.

  • Bach, La Passion selon saint Matthieu, 1729.

  • Bach, La Passion selon saint Marc, 1731.

  • Haydn, Stabat mater, vers 1767.

Applications pédagogiques

Français : La Bible

Histoire :

  • 6e : les débuts du christianisme. Séquence autour d’un crucifix

  • 4e : L’art classique et l’art baroque : Étude d’une mise au tombeau de Rubens ; comparaison avec celle de N. Tournier.

  • 2 e : La Naissance et la diffusion du Christianisme. La Méditerranée au XIIe siècle, carrefour de trois civilisations. La Renaissance : module : Évolution de la représentation du Christ du Moyen-Age à la Renaissance.

Philosophie : La morale, la religion : Étude sur l’épisode de la femme adultère.

Bibliographie

Articles :

  • « Jésus de l’histoire », dans J.-Y. Lacoste. Dictionnaire critique de théologie. Paris: PUF, 2007, pp. 715-726.

  • « Jésus » dans Dictionnaire de théologie chrétienne, Encyclopædia Universalis et Albin Michel.

  • « Jésus » (chap. « Islam ») dans J. Potin, V. Zuber (dir.), Dictionnaire des monothéismes, Bayard, 2003, pp. 477-479.

  • « Jésus de Nazareth » dans A. Unterman, Dictionnaire du Judaïsme, Thames & Hudson, 1997.

Revues :

  • Le Monde de la Bible hors-série 2002 : « Une vie d’homme, Jésus le fils de Dieu »

  • Le Monde de la Bible, n° 109, 1998, « Que sait-on de Jésus ? »

  • Le Monde de la Bible, n° 125, 2000 : « Jésus, Enquête sur sa mort et sa résurrection »

  • Les cahiers de Science et vie, octobre 2004, n° 83 : « Jésus-Christ : ce que nous disent l’archéologie et l’histoire »

Ouvrages :

  • G. Bessière, Jésus, le dieu inattendu, Découvertes Gallimard, 1997.

  • P. Gibert et C. Theobald. Le cas Jésus-Christ : les exégètes face aux théologiens. Questions en débat. Paris : Bayard, 2002.

  • R. Girard, Je vois Satan tomber comme l’éclair, 1999.

  • D. Marguerat (dir.). Jésus, compléments d'enquête. Paris, Bayard, 2007.

  • J.-P. Meier, Un certain Juif, Jésus. Les Données de l’Histoire. Cerf, Lectio Divina. T1 (2004) : Les sources, les origines, les dates. T2 (2005) : La parole et les gestes. T3 (2005). Attachements, affrontements, rupture. T4 (2009) : La loi et l'amour. Lire les Comptes rendus de P. Deberge <http://www.ict-toulouse.fr/ble/site/539.html> et de P. É. Cothenet <http://www.esprit-et-vie.com/article.php3?id_article=1366>

  • S. La Rocca L'Enfant Jésus : histoire et anthropologie d'une dévotion dans l'Occident chrétien. Les Anthropologiques. Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2007.

  • C. Rancé. Jésus. Éditions Gallimard, Paris, 2008.

  • R. E. Rubenstein, M. Vovelle et M. Saint-Upéry. Le jour où Jésus devint Dieu : l'"affaire Arius" ou la grande querelle sur la divinité du Christ au dernier siècle de l'Empire romain. La Découverte-poche. Paris, Éd. La Découverte, 2004.

  • M. Sartre, « Jésus a-t-il existé ? », L’Histoire, n°227, 1998.

  • M. Tardieu, « L’Historien, Jésus et les Évangiles », L’Histoire, n°186, 1995.

Sur le web :

NUAGE DE MOTS-CLEFS

Référence du document

« Adam Claudine, Jésus » , 2009 , IESR - Institut Européen en Sciences des Religions , mis à jour le: 16/12/2016, URL : http://www.iesr.ephe.sorbonne.fr/ressources-pedagogiques/fiches-pedagogiques/jesus-0

bloc twitter

Publications



L'expression du religieux dans la sphère publique : comparaisons internationales
Textes réunis par Pascal COURTADE et Isabelle SAINT-MARTIN, avec la collaboration de Louis HOURMANT
Vifs dans l’actualité, les débats liés à l’expression du religieux dans la sphère publique sont revenus à diverses reprises dans la jurisprudence récente. Afin de mettre en perspective ces enjeux, un colloque international, tenu sous l’égide du ministère de l’Intérieur et du ministère des Affaires...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS


Théorie de l’évolution et religions
Sous la direction de Philippe PORTIER, Michel VEUILLE et Jean-Paul WILLAIME. Actes du colloque des 14 et 15 mai 2009 au Lycée Henri IV

 

Plus de 150 ans après la publication de L’Origine des espèces (1859) du biologiste anglais Charles Darwin (1809-1882), la théorie de l’évolution est toujours mise en cause aujourd’hui, tant en milieu chrétien que musulman, par des personnes considérant qu’elle est incompatible avec les...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS

RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CARNET IESR
TWITTER IESR