Vous êtes ici

Accueil > Colloques & séminaires > Philosophie et religions : groupes de travail

Philosophie et religions : groupes de travail


IESR


DU 19/03/2007 AU 04/06/2010.

Sommaire

Présentation

Cette initiative repose sur deux piliers institutionnels : l’EPHE (Ecole pratique des hautes études) au sein de laquelle l’IESR est né et l’Inspection générale de philosophie. Ce groupe concerne donc des personnes ayant un intérêt personnel et/ou professionnel pour la philosophie en général et les modalités de son enseignement en particulier. Il concerne aussi des spécialistes de telle ou telle tradition religieuse qui perçoivent des liens entre leurs recherches et la philosophie.

Groupe de réflexion, nous nous réunissons 5 fois par an sur un thème donné. Nous entendons à cette occasion un exposé que nous soumettons à la discussion. Ces travaux pourront faire l’objet d’une publication.

Groupe de proposition, nous visons à concevoir des formations pour les professeurs de philosophie des lycées, à faire des suggestions de toute nature visant à resserrer la relation critique entre philosophie et faits religieux.

Ce groupe suppose un intérêt particulier pour son objet mais il reste cependant « ouvert » au sens où il concerne toute personne qui serait susceptible d’en augmenter la richesse et la vitalité.

2007 - 2008 - Thème : "Raison et foi"

  • 19 mars 2007. : Michel Fichant (Paris IV)
  • 30 mars 2007 : Raison et foi dans la tradition platoniciennepar Philippe Hoffmann (EPHE)
  • 1 juin 2007 : Raison et foi chez Kierkegaard par Vincent Delecroix (EPHE),
  • 9 novembre 2007 : Raison et foi au Moyen Age, Pourquoi la théologie ? par Olivier Boulnois, directeur d’études à l’EPHE.
  • 14 décembre 2007 : Raison et foi chez Hegel par Jean-Louis Poirier, doyen de l’Inspection Générale de philosophie.
  • 18 janvier 2008 : Raison et foi chez Pascal par Philippe Gaudin, PRAG à l’IESR/EPHE.
  • 1er février 2008 : Raison et foi chez Alvin Plantinga1 par Roger Pouivet, professeur à l’Université de Nancy 2.
  • 4 avril 2008 : Sagesse et raison, réflexions sur une évolution doctrinale de l'islam shiite2 par Mohammad Ali Amir Moezzi, directeur d’études à l’EPHE.
  • 30 mai 2008 : Raison et foi chez Bayle par Hubert Bost, directeur d’études à l’EPHE.

2008 - 2010 - Thème : "Religion et Politique"

Après le thème « Raison et foi » (2007-2008), nous entamons cette année le thème « Religion et Politique », avec :

  • 10 octobre 2008 : Le Traité théologico-politique de Spinoza3 par Pierre-François Moreau, Professeur des universités, ENS-LSH Lyon.
  • 5 décembre 2008 : Religion et politique chez Montesquieu, par Catherine Larrère, Professeur, Université Paris I.
  • 23 janvier 2009 : L’apport de la Réforme française dans la genèse de la démocratie moderne: une tentative de reconstruction , par Isabelle Bouvignies, professeur de philosophie en classes préparatoires.
  • 6 mars 2009 : les intellectuels catholiques français à l'épreuve du marxisme, par Denis Pelletier (directeur d'études à l'EPHE)
  • 3 avril 2009  : La Place des religions dans la démocratie moderne, par Christian Bouchindhomme , traducteur de l'ouvrage Entre naturalisme et religion de J. Habermas.
  • 29 mai 2009 (17h) : Protestants français et théologie politique avant et après la révocation de l'édit de Nantes par H.Bost.
  • 12 juin 2009 (17h) : "La philosophie politique de Jean-Paul II" par Philippe Portier, directeur d'études à l'EPHE
  • 6 novembre 2009 (17h) : "La religion de Sade ", par Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, (Centre de recherches politiques Raymond Aron de l’EHESS)
  • 19 février 2010 (17h) :  "Histoire de l'enseignement de la philosophie en France et religion" par Bruno Poucet, professeur à l'Université d'Amiens
  • 19 mars 2010 (17h) :  "Les racines laïques de l'Europe" par Hans Herth, sociologue
  • 9 avril 2010 (17h) : "Religion et politique chez Marcel Gauchet" par Olivier Bobineau, sociologue. A l'occasion de la parution de son livre Le religieux et le politique - suivi de douze réponses de Marcel Gauchet (Desclée de Brouwer).
  • 7 mai 2010 (17h)  : La médiation chrétienne : quelle théologie politique? par Bernard Bourdin, professeur à l'université de Metz, chargé de cours en philosophie politique à l'institut catholique de Paris, auteur de La médiation chrétienne en question: les jeux de Léviathan (Ed. du Cerf, 2009).
  • 4 juin 2010 (17h) : "La religion de l'humanité, avant et après Auguste Comte" par Denis Lelarge, professeur de philosophie (IUFM de Lorraine)

Ces séances ont lieu entre 17h et 19h, à l'Institut européen en sciences des religions, 14 rue Ernest Cresson, Paris 14e (Métro Denfert-Rochereau).

 

NOTES DE BAS DE PAGE

[1] Alvin Plantinga est l'un des principaux philosophes américains actuels. Il est l'auteur d'un livre classique "The Nature of Necessity" (Oxford UP, 1974) et d'une trilogie qui est au centre des discussion en épistémologie et en philosophie de la religion un peu partout dans le monde : "Warrant : The Current Debateé" (Oxford UP, 1993), "Warrant and Proper Function" (Oxford UP, 1993), "Warranted Christian Belief" (Oxford UP, 2000). Il défend une thèse inspirée, selon lui, de Calvin, et plus particulièrement de la notion de "sensus divinitatis" : la croyance en l'existence de Dieu est une croyance de base, et en tant que telle elle est garantie par son mode d'acquisition, et non par des preuves. Elle est donc rationnelle prima facie, et non comme conclusion d'arguments. Cette thèse repose sur une épistémologie dans laquelle une croyance est garantie si elle résulte d'un processus fiable de formation des croyances dans un environnement approprié et en fonction d'une finalité qui est la recherche de la vérité. La philosophie de la religion est aujourd'hui l'un des domaines les plus vivants de la philosophie analytique, et l'"épistémologie réformée" (le nom donné à la thèse de Plantinga) a fait l'objet de nombreux débats (colloques, articles, livres). En France, la philosophie de la religion est dominée par la phénoménologie de l'expérience religieuse et par l'anthropologie sociale des croyances religieuses. Dans la philosophie analytique de la religion, la question posée est celle savoir si les croyances religieuses sont épistémologiquement légitimes. Pour Plantinga, la réponse est positive, mais elle n'implique nullement la possibilité d'une théologie naturelle. C'est l'originalité de sa thèse - et peut-être aussi sa difficulté. Quoi qu'il en soit, Plantinga est l'un des plus importants philosophes vivants et la connaissance de son œuvre intéressera tous ceux qui pensent possible une réflexion philosophique sur la relation entre raison et foi, qui est au cœur son travail.

[2] Le shiisme duodécimain (religion d'État en Iran depuis le XVIes.), devenu une des composantes les plus politisées de l'islam contemporain, est à l'origine une religion mystique, de type ésotérique et initiatique. Cette évolution est intimement liée à la rationalisation du shiisme au cours du IVe siècle de l'islam (Xe s. de l'ère chrétienne). Nous allons illustrer l'histoire de cette évolution doctrinale à travers l'examen du glissement sémantique du terme arabe 'aql, signifiant à l'origine "l'intelligence du sacré" et prenant progressivement le sens de "raison" après la traduction des œuvres grecques en arabe.

[3] En 1670, Spinoza publie anonymement le Traité théologico-politique. Le butde l'ouvrage, annoncé dès le sous-titre : « défendre la liberté dephilosopher, en montrant qu'elle n'est nuisible ni à la paix et à la sécurité de l'État, ni à la piété, mais qu'au contraire elle leur estnécessaire ». Liberté de philosopher, piété, État : autant de termes qu'ilfaudra définir, ce qui implique, derrière cette unique question, laconvocation de débats sur le statut de l'Écriture, les sources et les finsde la religion, les fondements de l'État, et même le problème philosophiquedes lois de la nature".

VOIR AUSSI
Raison et foi chez Hegel - Poirier
Format pdf : télécharger (216k)

Raison et foi chez Pascal - Gaudin
Format pdf : télécharger (320k)

Philosophie et théologie. Pourquoi cette dualité ? - Boulnois
Format pdf : télécharger (400k)

Religion et Politique - Spinoza : l’État et la religion - Moreau
Format pdf : télécharger (52k)

Religion et Politique - Calvin aux origines de la démocratie ? - Bouvignies
Format pdf : télécharger (228k)

Religion et Politique - Protestants français et théologie politique avant et après la révocation de l’édit de Nantes - Bost
Format pdf : télécharger (272k)

Religion et Politique - Les figures de l’altérité chrétienne aux prises avec la condition politique - Bourdin
Format pdf : télécharger (248k)

Religion et Politique - La religion de l’humanité, avant et après Auguste Comte - Lelarge
Format pdf : télécharger (405k)

Religion et Politique - La religion de l’humanité, avant et après Auguste Comte, tableau comparatif - Lelarge
Format pdf : télécharger (241k)

Religion et Politique - Histoire de l’enseignement de la philosophie en France et religion : un couple morganatique ? - Poucet
Format pdf : télécharger (289k)

bloc twitter

Publications



L'expression du religieux dans la sphère publique : comparaisons internationales
Textes réunis par Pascal COURTADE et Isabelle SAINT-MARTIN, avec la collaboration de Louis HOURMANT
Vifs dans l’actualité, les débats liés à l’expression du religieux dans la sphère publique sont revenus à diverses reprises dans la jurisprudence récente. Afin de mettre en perspective ces enjeux, un colloque international, tenu sous l’égide du ministère de l’Intérieur et du ministère des Affaires...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS


Théorie de l’évolution et religions
Sous la direction de Philippe PORTIER, Michel VEUILLE et Jean-Paul WILLAIME. Actes du colloque des 14 et 15 mai 2009 au Lycée Henri IV

 

Plus de 150 ans après la publication de L’Origine des espèces (1859) du biologiste anglais Charles Darwin (1809-1882), la théorie de l’évolution est toujours mise en cause aujourd’hui, tant en milieu chrétien que musulman, par des personnes considérant qu’elle est incompatible avec les...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS

RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CARNET IESR
TWITTER IESR