Vous êtes ici

Accueil > Ressources pédagogiques > Comptes-rendus d'ouvrages > Le Hezbollah. De la doctrine à l’action : une histoire du « parti de Dieu »

Le Hezbollah. De la doctrine à l’action : une histoire du « parti de Dieu »

Par Nehmé Abdul Rahman
AVON Dominique, KHATCHADOURIAN Anaïs-Trissa, Le Hezbollah. De la doctrine à l’action : une histoire du « parti de Dieu », Paris, Éditions du Seuil, 2010, 282 p.

Sommaire

Résumé

L’ouvrage Le Hezbollah. De la doctrine à l’action : une histoire du « parti de Dieu » est une étude politique du parti « chiite et tiers-mondiste », le Hezbollah », au Liban (p. 12). (voir Généalogie de l’islamisme de Olivier Roy).

Il comporte trois parties :

  • 1982/1985-1991. Une milice de révolutionnaires professionnels pour marges déshéritées affirme que le parti Hezbollah, né au Liban en 1982, envisage la République islamique iranienne comme un centre de référence : il s’inscrit dans la double perspective khomeyniste d’une lutte révolutionnaire et d’une lutte contre Israël. Selon les auteurs, entre 1982 et 1994, le Hezbollah va perpétrer des actes « terroristes », attentats, détournements d’avions et prises d’otages occidentaux (p. 13 ; 39-42).

  • 1992-2000. Un État dans l’État considère que le Hezbollah bénéficie d’une double tutelle syrienne et iranienne. Au Liban, il représente un parti d’opposition en quête de normalisation dont la thématique de la « révolution » est passée à l’arrière-plan : sur l’emblème du Hezbollah, l’expression « la révolution islamique au Liban » est remplacée par « la résistance islamique au Liban ». De même, cherche-t-il à bénéficier de la sympathie populaire et adopte-t-il la ligne de l’ouverture et de la flexibilité. À partir de 1992, il participe aux élections législatives et municipales. De plus, le Hezbollah constitue un corps social centralisé. Très organisé, il dirige un réseau de centres sociaux, sanitaires, éducatifs, médiatiques, etc.

  • 2000-2009. Parangon d’une fierté retrouvée, parti national contesté note que les Hezbollahis récusent le désarmement, préconisent le jihâd militaire et assurent qu’ils représentent une « force de résistance » face à Israël. En outre, ils participent au gouvernement libanais (2005), et au terme du conflit libano-israélien de 2006, célèbrent la « victoire divine ».

Points forts

  • Le récit événementiel circonstancié de la guerre du Liban (1975-1990) : évocation des personnages politiques, des dates importantes et des jalons majeurs dudit conflit.

  • L’apport de deux textes traduits de l’arabe et fondateurs de la doctrine du Hezbollah. D’abord, la Lettre ouverte (16 février 1985) dont les fondements sont : une vision bipolaire du monde opposant « oppresseurs » et « opprimés » ; une prédilection pour une forme islamique, d’inspiration iranienne, du régime politique ; un jihâd militaire en vue de la libération des « terres des musulmans » et de la disparition de l’État d’Israël. Ensuite, la traduction inédite et intégrale de la Charte politique du Hezbollah (30 novembre 2009) qui met l’accent sur la résistance contre l’État israélien.

  • Des annexes indispensables pour une bonne compréhension de l’ouvrage : le lexique des sources du Hezbollah ; les portraits de figures politiques ou religieuses, arabes ou iraniennes.

NOTES DE BAS DE PAGE
Lexique, portraits, cartes, sources, bibliographie, index
NUAGE DE MOTS-CLEFS
Lexique : Djihâd, Hezbollah, Hezbollahi
Domaines religieux : Islam, Islam : Questions contemporaines, Islam : Doctrines et courants : Shi’isme
Guide des ressources : Recherche : Sciences des religions

Référence du document

Recension : « Avon Dominique, Khatchadourian Anaïs-Trissa, Le Hezbollah. De la doctrine à l’action : une histoire du « parti de Dieu » » Éditions du Seuil, , 2011, 282p. , IESR - Institut Européen en Sciences des Religions , mis à jour le: 12/16/2016, URL : http://www.iesr.ephe.sorbonne.fr/ressources-pedagogiques/comptes-rendus-ouvrages/hezbollah-doctrine-a-laction-histoire-du-parti-dieu

Publications



L'expression du religieux dans la sphère publique : comparaisons internationales
Textes réunis par Pascal COURTADE et Isabelle SAINT-MARTIN, avec la collaboration de Louis HOURMANT
Vifs dans l’actualité, les débats liés à l’expression du religieux dans la sphère publique sont revenus à diverses reprises dans la jurisprudence récente. Afin de mettre en perspective ces enjeux, un colloque international, tenu sous l’égide du ministère de l’Intérieur et du ministère des Affaires...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS


Théorie de l’évolution et religions
Sous la direction de Philippe PORTIER, Michel VEUILLE et Jean-Paul WILLAIME. Actes du colloque des 14 et 15 mai 2009 au Lycée Henri IV

 

Plus de 150 ans après la publication de L’Origine des espèces (1859) du biologiste anglais Charles Darwin (1809-1882), la théorie de l’évolution est toujours mise en cause aujourd’hui, tant en milieu chrétien que musulman, par des personnes considérant qu’elle est incompatible avec les...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS

RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CARNET IESR
TWITTER IESR