Vous êtes ici

Accueil > Colloques & séminaires > Quel avenir pour les chrétiens d’Orient ?

Quel avenir pour les chrétiens d’Orient ?


Ministère des Affaires étrangères
IESR
Alliance française et l’Institut du monde arabe


DU 16/11/2007 AU 17/11/2007.

Sommaire

Présentation

 

Colloque international organisé par l’Institut européen en sciences des religions (IESR) et l’École pratique des hautes études (EPHE)

Sous le parrainage du ministère des Affaires étrangères et européennes

En partenariat avec l’Alliance française et l’Institut du monde arabe

Avec le soutien du Monde des religions

Comité d’organisation :

  • Régis Debray, président d’honneur de l’IESR

  • Bernard Heyberger, EPHE-IUF, conseiller scientifique

Dates et Lieux :

  • Vendredi 16 novembre : Alliance française, 101 boulevard Raspail 75006 Paris.

  • Samedi 17 novembre : Institut du monde arabe, Place Mohammed V, 75005 Paris

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

 

Programme du colloque

 

Vendredi 16 novembre, Alliance française

9h : accueil par Jean-Pierre de Launoit, président de l'Alliance française ; Jean-Paul Willaime, directeur de l’IESR

Un enjeu de civilisation

Président de séance : Alain Dejammet (ambassadeur de France)

Ouverture par M. le ministre des Affaires étrangères et européennes, Bernard Kouchner

  • 10h : Régis Debray, Partie prenante ou petit reste ?

  • 10h30 : Henry Laurens (Collège de France), Le poids de l’histoire ?

  • 11h : pause

  • 11h15 : Bernard Heyberger (EPHE), Les chrétiens d’Orient entre mémoire et histoire

  • 11h45 : Le patriarche Michel Sabbah, Le rôle du patriarcat latin

  • 12h15-12h45 : table ronde et questions

La condition minoritaire en Israël / Palestine

Président de séance : Henry Laurens (Collège de France)

  • 14h15 : Père Shufani (curé de Nazareth), Chrétien dans le monde juif

  • 15h : Sossie Andezian (CNRS-CEIFR), La diversité des chrétiens à Jérusalem

  • 15h30 : Olivier-Thomas Venard (o.p.), (École Biblique, Jérusalem), Une expérience du dialogue judéo-chrétien au quotidien

  • 16h : discussion

  • 16h30 : pause

  • 16h45 : table ronde, Antijudaïsme, antisémitisme, antisionisme ? Animée par Djénane Kareh Tager (Le Monde des religions) avec la participation de : Elias Sanbar (représentant de la Palestine à l’UNESCO) ; Paul Thibaud (président de l’Amitié judéo-chrétienne) ; Claude Klein (Faculté de droit de l’Université hébraïque de Jérusalem) ; Slimane Zeghidour (TV5)

Samedi 17 novembre, Institut du monde arabe

9h : accueil par Dominique Baudis, Président de l’IMA, Isabelle Saint-Martin (IESR)

La condition minoritaire en terres d’islam

Président de séance : Jean-François Colosimo (Institut Saint Serge, CNRS)

  • 9h15 : Mgr Georges Khodr (métropolite orthodoxe du Mont Liban), L’islamisme, substitut à l’arabité ?

  • 9h45 : Mgr Jean-Clément Jeanbart (archevêque melkite d’Alep), Le cas syrien

  • 10h15 : Mgr Youhanna Golta (évêque, ancien professeur à l’Université du Caire), La situation des chrétiens en Egypte

  • 10h45 : discussion et pause

  • 11h15 : Philippe Kalfayan (FIDH, Paris), La Turquie et ses minorités chrétiennes

  • 11h45 : Géraldine Chatelard (Institut français du Proche Orient, Amman), Les chrétiens en Jordanie, dynamiques identitaires et gestion du pluralisme

  • 12h15-12h45 : table ronde et questions

Quelles perspectives ?

Président de séance : Bertrand Badie (IEP Paris)

  • 14h : Jean-François Colosimo (Institut Saint Serge, CNRS), Mythes fondateurs et ambiguïtés politiques

  • 14h30 : Samir Khalil Samir (Université Saint Joseph, Beyrouth), Les relations islamo-chrétiennes : mise en perspective historique

  • 15h : Mgr Jean Sleiman (archevêque de Baghdad pour les latins), La coexistence islamo-chrétienne à l'épreuve de l'histoire et de la culture: le cas de l'Irak

  • 15h30 : Joseph Maïla (ancien Recteur de l'Institut catholique de Paris), Après Taëf, quel Liban ?

  • 16h : questions et discussion générale

  • 16h30 : pause

  • 16h45 : Paolo dall’Oglio (monastère de Mar Mousa, Syrie), Oser l’œcuménisme

  • 17h15 : Alain Dejammet (ambassadeur de France), Propositions pour les Lieux Saints

  • 17h45 : Conclusion : Pierre Morel (ambassadeur de l’Union européenne en Asie Centrale), Quel rôle demain pour la France ?

  • 18h30 clôture du colloque

 

Présentation par Bernard Heyberger

 

La situation actuelle au Proche-Orient, avec la perpétuation du conflit israélo-palestinien, le prolongement de la crise en Irak depuis l’occupation américaine, et la montée des tensions internes au Liban depuis 2006, attire l’attention de la presse et du grand public sur la situation des minorités chrétiennes dans la région.

Celles-ci, touchées par les conséquences des conflits et des crises au même titre que leurs compatriotes musulmans, se voient de plus en plus réduites numériquement par un phénomène d’émigration massive. Aussi, la question la plus généralement posée est celle du nombre des chrétiens orientaux, et du maintien dans l’avenir d’une présence chrétienne dans les pays du Proche-Orient très majoritairement musulmans. Aux interrogations sur les conséquences de ces crises s’ajoutent celles sur l’homogénéisation islamique des Etats de la région, à l’œuvre depuis les années 1970, et, pour le cas de la Turquie, celle de l’introduction d’un statut des minorités conforme à la législation européenne.

Ces questions inspirées par l’actualité brûlante du Proche-Orient renvoient aussi à des représentations plus structurelles, et à des inquiétudes plus profondes : depuis des siècles, les chrétiens « latins » partent à la recherche des racines chrétiennes, des formes originelles du christianisme en Orient, soit pour alimenter leurs propres controverses, soit pour répondre à leur propre quête spirituelle. Depuis des siècles, ils projettent sur l’Orient leurs propres angoisses et leurs propres certitudes. Réfléchir à l’histoire et à la culture des chrétiens orientaux aujourd’hui, peut être une manière de dépasser le dualisme du « choc des civilisations », de sortir du dilemme christianisme / islam, en montrant l’existence d’une altérité chrétienne et d’un mode de contact spécifique entre la Chrétienté et l’Islam.

De plus, l’histoire et la situation présente des chrétiens d’Orient interrogent aussi le rapport de ceux-ci avec l’Occident, du point de vue politique – leur place dans le jeu des Grandes Puissances – et d’un point de vue plus structurel – Occidentalisation / modernisation. Ces questions, auxquelles ils ont été les premiers sommés de répondre, sont aujourd’hui aussi celles qui se posent à toutes les composantes, chrétiennes et musulmanes, des sociétés du Proche-Orient.

Le colloque organisé à l’initiative de l’Institut européen en sciences des religions (IESR/EPHE - Ecole pratique des hautes études), sous le parrainage du Ministère des Affaires étrangères et européennes,vise à aller au-devant des attentes de l’opinion en apportant des éléments d’information et de compréhension sur les chrétiens d’Orient et en offrant un espace de débat. Il sera aussi une occasion d’associer des chercheurs et des universitaires à des témoins et à des acteurs issus des Eglises,  de la diplomatie ou des associations. Il donnera en particulier la parole à des personnalités reconnues appartenant aux communautés chrétiennes du Proche-Orient.

Églises chrétiennes du Proche Orient (tableau)

En italiques : Eglises rattachées à Rome, sous l’autorité du Souverain Pontife

Extrait de : Bernard HEYBERGER (dir.), Chrétiens du monde arabe. Un archipel en terre d’Islam, Paris, Autrement, Collection Mémoires, 94, 271 p.

Rite

Langue liturgique

Eglise

Origine

Hiérarchie

Syriens orientaux

syriaque + arabe

Eglise d’Orient

« nestoriens »

« assyriens »

Reconnaissance de la doctrine

de Nestorius (condamné à Ephèse, 431) . Isolement de l’Eglise de Perse 457 – 484.

Catholicos et Patriarche

de l’Orient,

 Chicago

 

syriaque + arabe

Eglise chaldéenne (catholique)

« chaldéens »

Union avec Rome, scission avec l’Eglise d’Orient, Dyarbakir, XVIe s.

Patriarche de Babylone
et des Chaldéens,
Bagdad

Syriens occidentaux

syriaque + arabe

Eglise syrienne
orthodoxe, « jacobites »

Rupture au concile de Chalcédoine (451). Monophysite.

Organisation par Jacques Baradaï (+578)

Patriarche d’Antioche,
Damas

   

Eglise syrienne
catholique

Union avec Rome, scission avec les « jacobites », Alep, XVIIe s.

Patriarche d’Antioche,

Beyrouth

Maronites

syriaque + arabe

Eglise maronite,
en union avec Rome
depuis 1182

Saint Maron, IV e s.,
« monothélisme », VIIe s.

Patriarche d’Antioche
et de tout l’Orient
des Maronites,

Bkerké (Liban)

Coptes

copte + arabe

Eglise copte

Rupture au concile
de Chalcédoine (451). Monophysite.

Patriarche d’Alexandrie
et de l’Afrique,

Le Caire

 

copte + arabe

Eglise
copte catholique

Union avec Rome, scission
avec les coptes orthodoxes au XVIIIe s.

Patriarche d’Alexandrie

des coptes,

Le Caire

Byzantins

grec + arabe

Eglise grecque

orthodoxe

Chrétiens d’Antioche, de Jérusalem

et d’Alexandrie adhérant au concile

de Chalcédoine (451) (Byzantins)

Patriarche d’Antioche

et de tout l’Orient, Damas ;

Patriarche d’Alexandrie
et de toute l’Afrique,

 Alexandrie ;

Patriarche de Jérusalem

 

grec + arabe

Eglise melkite

Union avec Rome, scission
avec Constantinople, 1724 (Damas, Alep)

Patriarche d’Antioche
et de tout l’Orient,
de Jérusalem et d’Alexandrie,
Damas

Arméniens

arménien

Eglise arménienne apostolique

Conversion de l’Arménie au IV e s. Rejet du concile de Chalcédoine (451)

Catholicos de tous les Arméniens, Etchmiadzin (Arménie)

 

arménien

Eglise arménienne catholique

Union avec Rome. Scission du patriarcat arménien de Cilicie, 1742,

Alep

Patriarche de Cilicie

des Arméniens, Beyrouth

Latins

latin + arabe

Eglise catholique  romaine

« Latinisation » de chrétiens locaux par les missionnaires à partir du XVIIe s.

Restauration du patriarcat latin de Jérusalem en 1847.

Patriarche de Jérusalem des Latins,

Jérusalem

Protestants

arabe

Episcopaliens, Luthériens, Presbytériens, plus 5 autres Eglises, et d’autres obédiences de la mouvance évangélique

Action des missionnaires protestants, à partir du XIXe siècle

 

Nombre de chrétiens par pays et par Église vers 1990 (tableau)

Tableau

Églises chrétiennes du Proche Orient (carte)

Extrait de :Bernard HEYBERGER (dir.), Chrétiens du monde arabe. Un archipel en terre d’Islam, Paris, Autrement, Collection Mémoires, 94, 271 p.

Carte

Bibliographie indicative (en français)

Agnès-Mariam de la Croix, Zabbal (François) (édit.), Icônes arabes. Art chrétien du Levant, Catalogue de l’exposition de l’Institut du Monde Arabe (6 mai – 17 août 2003), Méolans-Revel, Editions Grégoriennes, 2003.

Anastassiadou Méropi (édit.), Identités confessionnelles et espace urbain en terres d’islam, Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée, 107-110, Aix-en Provence, 2005.

Assfalg (Julius), Kruger (Paul), Petit Dictionnaire de l’Orient chrétien, Paris / Turnhout, Brepols, 1991.

Cannuyer (Christian), L’Égypte copte, les chrétiens du Nil, Découvertes Gallimard/Institut du Monde arabe, 2000.

Châtelard (Géraldine), Briser la mosaïque. Les tribus chrétiennes de Madaba, Jordanie (XIXe-XXe siècle), Paris, CNRS Editions, 2004.

Courbage (Youssef), Fargues (Philippe), Chrétiens et Juifs dans l'Islam arabe et turc, nouv. éd., Paris, Payot et Rivages, 2004.

Dupeyron (Catherine), Chrétiens en Terre Sainte. Disparition ou mutation ?, Paris, Albin Michel, 2007.

Dupont (Anne - Laure), Jurjî Zaydân 1861 – 1914. Ecrivain réformiste et témoin de la Renaissance arabe, Damas, Institut Français du Proche-Orient, 2006, 760 p.  

Eddé (Anne-Marie), Micheau (Françoise), Picard (Christophe), Communautés chrétiennes en pays d’Islam du début du VIIe siècle au milieu du XIe siècle, Paris, SEDES, 1997.

Gobillot (Geneviève), Urvoy (Marie-Thérèse) (édit.), L’Orient chrétien dans l’empire musulman. Hommage au professeur Gérard Troupeau, Versailles, Editions de Paris, 2005.

Mayeur-Jaouen (Catherine), Pèlerinages d’Egypte. Histoire de la piété copte et musulmane. XVe – XXe siècle, Editions de l’EHESS, Paris, 2005.

Mayeur-Jaouen (Catherine), Heyberger (Bernard) (dir.), Le corps et le sacré en Orient musulman, Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, 113 – 114, 2006.

Heyberger (Bernard), Les chrétiens du Proche-Orient au temps de la Réforme catholique, Rome, Bibliothèque des Ecoles Françaises d'Athènes et de Rome, 284, 1994.

Heyberger (Bernard),Hindiyya (1720 – 1798), mystique et criminelle, Paris, Aubier, « Collection historique », 2001.

Heyberger (Bernard) (dir.), Chrétiens du monde arabe. Un archipel en terre d’Islam,  Paris Autrement, 2003.

Khodr (Georges), L'appel de l'Esprit  : Église et société, textes choisis et mis en forme par Maxime Egger ; trad. de l'arabe par Raymond Rizk, Georges Ghandour, Youakim Moubarac... [et al., Paris, Éd. du Cerf ; Pully (Suisse), le Sel de la terre, 2001, 344 p.

Khodr (Georges), Et si je disais les chemins de l'enfance, introd. de Maxime Egger ; trad. de l'arabe par Raymond et Georges Rizk, Paris, Éd. du Cerf ; Beyrouth, le Sel de la terre, 1997,  207 p.

Le Coz (Raymond), Histoire de l’Église d’Orient. Chrétiens d’Irak, d’Iran et de Turquie, Paris, Cerf, 1995.

Shoufani (Emile), Le curé de Nazareth : Emile Shoufani, arabe israélien, homme de parole en Galilée, 2e éd., Albin Michel, 2002.

Sleiman Jean Benjamin, Dans le piège irakien. Le cri du coeur de l’archevêque de Bagdad, Paris, Presses de la Renaissance, 2006.

Valognes (Jean-Pierre), Vie et mort des chrétiens d’Orient. Des origines à nos jours, Paris, Fayard, 1994.

Voile Brigitte, Les coptes d’Egypte sous Nasser. Sainteté, miracles apparitions, Paris, CNRS Editions, 2004.

VOIR AUSSI
Tableau chrétiens pays eglise 1990
Format pdf : télécharger (127k)

Cartes des églises au Proche Orient
Format pdf : télécharger (535k)

bloc twitter

Publications



L'expression du religieux dans la sphère publique : comparaisons internationales
Textes réunis par Pascal COURTADE et Isabelle SAINT-MARTIN, avec la collaboration de Louis HOURMANT
Vifs dans l’actualité, les débats liés à l’expression du religieux dans la sphère publique sont revenus à diverses reprises dans la jurisprudence récente. Afin de mettre en perspective ces enjeux, un colloque international, tenu sous l’égide du ministère de l’Intérieur et du ministère des Affaires...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS


Théorie de l’évolution et religions
Sous la direction de Philippe PORTIER, Michel VEUILLE et Jean-Paul WILLAIME. Actes du colloque des 14 et 15 mai 2009 au Lycée Henri IV

 

Plus de 150 ans après la publication de L’Origine des espèces (1859) du biologiste anglais Charles Darwin (1809-1882), la théorie de l’évolution est toujours mise en cause aujourd’hui, tant en milieu chrétien que musulman, par des personnes considérant qu’elle est incompatible avec les...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS

RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CARNET IESR
TWITTER IESR