Vous êtes ici

Accueil > Ressources pédagogiques > Comptes-rendus d'ouvrages > URVOY Dominique, Les penseurs libres dans l’islam classique, Paris, Flammarion, 1996, 262 p

URVOY Dominique, Les penseurs libres dans l’islam classique, Paris, Flammarion, 1996, 262 p

Par
Notes en fin d’ouvrage, bibliographie.

Sommaire

Résumé

Dominique Urvoy étudie le sujet de la naissance de l’esprit critique au sein du domaine religieux de la civilisation arabo-islamique (VIIIe-XIIIe siècles). Au temps de l’Empire abbasside, certains auteurs indépendants, dénommés les falâsifa, se réfèrent à l’héritage de la philosophie antique, posent des « questions fondamentales » et procèdent à des « remises en question radicales » en matière de pensée interprétative religieuse (p. 11). Se consacrant à une réflexion philosophique dans le domaine religieux, ces penseurs libres sont chrétiens, musulmans ou juifs, considérés comme des dissidents religieux, et désormais appelés les zanâdiqa. L’ouvrage comprend six chapitres :

  • Le premier chapitre analyse Ibn al-Muqaffa’, d’origine perse et converti à l’islam, très connu pour son Kalîla wa Dimna. Ses principes concernent la morale, la vertu et notamment l’éthique. Une éthique à caractère politique car Ibn al-Muqaffa’ considère que « le renoncement n’est pas un abandon à Dieu, mais au souverain sage ! » (p. 41). Au demeurant, Ibn al-Muqaffa’ récuse le pouvoir spirituel et prône un pouvoir temporel et une autorité politique établis sur la sagesse. Sa critique de la religion est inspirée par la doctrine du dualisme manichéen.

  • Le pourquoi de la croyance constitue le fondement de la réflexion de Hunayn ibn Ishâq, Arabe chrétien de confession nestorienne (IXe siècle). Se plaçant sur le plan du vrai et du faux, il ne croit pas au caractère « inimitable » du Coran et réfute la révélation coranique. De plus, Dunayn ibn Ishâq vante la sagesse humaine des philosophes grecs (deuxième chapitre).

  • Fondé sur le concept du dualisme, le troisième chapitre examine trois exemples de penseurs libres du IXe siècle : en premier lieu, Al-Warrâq défend les notions de rationalisme et d’éthique contre le traditionalisme en religion ; puis Ibn al-Rîwandî qui soutient la doctrine de la logique unique et immédiate ; et enfin Hayawayh al-Balhî propose une exégèse rationaliste concernant sa propre religion uive, critique l’interprétation juive orthodoxe de la Bible.

  • Trois nouvelles démarches philosophiques et apologétiques des IXe-XIe siècles font l’objet du quatrième chapitre : la raison immanente d’Abû Bakr al-Râzî ; le littéralisme d’Ibn Hazm ; et la critique du conformisme religieux des ulémas par al-Ma’arrî.

  • Le dernier chapitre traite du sujet de la foi chez le Catalan Ramon Lull (Majorque, XIIIe siècle) qui suggère une foi rationnelle, par « entendement ». Un autre auteur critique, Ibn Kammûna, médecin juif de Bagdad, livre un exposé mi-sceptique mi-affirmatif sur la question de la prophétie.

Points forts

  • Une étude exhaustive des penseurs libres et indépendants dans l’islam classique (VIIIe-XIIIe siècles) et souvent méconnus. Un exposé minutieux d’une douzaine de philosophes et de leurs orientations concernant la pensée critique dans le domaine religieux.

  • Une analyse très élaborée des points de ressemblance et de dissemblance existant entre les diverses caractéristiques et problématiques de ces « anthropologues de la croyance », à travers un examen rigoureux de textes peu exploités jusque-là.

  • Une conclusion traitant des diverses raisons qui, à travers les âges, entravent la pensée libre et critique dans le domaine religieux de la société arabe, tel le fondamentalisme islamique actuel.

Utilisation dans les programmes scolaires

Classe

Discipline

Thèmes du programme

Cinquième

histoire

le monde musulman

Seconde

histoire

la Méditerranée au XIIe siècle : au carrefour de trois civilisations

Terminale

philosophie

la religion ; Averroès

AN

NOTES DE BAS DE PAGE
NUAGE DE MOTS-CLEFS
Lexique : Falâsifa, Zanâdiqa
Domaines religieux : Islam, Islam : Arts : Littérature, Islam : Origines et corpus : Coran, Islam : Généralités, Islam : Doctrines et courants, Islam : Politique et société : Relations avec le christianisme, Islam : Politique et société : Relations avec le judaïsme
Guide des ressources : Recherche : Ouvrages

Référence du document

Recension : « Urvoy Dominique, URVOY Dominique, Les penseurs libres dans l’islam classique, Paris, Flammarion, 1996, 262 p » 2008, , IESR - Institut Européen en Sciences des Religions , mis à jour le: 12/16/2016, URL : http://www.iesr.ephe.sorbonne.fr/ressources-pedagogiques/comptes-rendus-ouvrages/urvoy-dominique-penseurs-libres-lislam-classique

Publications



L'expression du religieux dans la sphère publique : comparaisons internationales
Textes réunis par Pascal COURTADE et Isabelle SAINT-MARTIN, avec la collaboration de Louis HOURMANT
Vifs dans l’actualité, les débats liés à l’expression du religieux dans la sphère publique sont revenus à diverses reprises dans la jurisprudence récente. Afin de mettre en perspective ces enjeux, un colloque international, tenu sous l’égide du ministère de l’Intérieur et du ministère des Affaires...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS


Théorie de l’évolution et religions
Sous la direction de Philippe PORTIER, Michel VEUILLE et Jean-Paul WILLAIME. Actes du colloque des 14 et 15 mai 2009 au Lycée Henri IV

 

Plus de 150 ans après la publication de L’Origine des espèces (1859) du biologiste anglais Charles Darwin (1809-1882), la théorie de l’évolution est toujours mise en cause aujourd’hui, tant en milieu chrétien que musulman, par des personnes considérant qu’elle est incompatible avec les...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS

RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CARNET IESR
TWITTER IESR