Vous êtes ici

Accueil > Ressources pédagogiques > Comptes-rendus d'ouvrages > AL-JABRI Mohammed Abed, La raison politique en islam, hier et aujourd’hui, Paris, éditions La Découverte, « Textes à l’appui/islam et société », 2007, 331 p.

AL-JABRI Mohammed Abed, La raison politique en islam, hier et aujourd’hui, Paris, éditions La Découverte, « Textes à l’appui/islam et société », 2007, 331 p.

Par
Traduit de l’arabe par Boussif Ouasti, Abdelhadi Drissi, Mohamed Zekraoui, traduction revue par Ahmed Mahfoud.

Sommaire

Résumé

Cet essai est la traduction en français du 3ème volume d’un ouvrage paru en arabe. Il se propose d’écrire l’histoire du legs culturel arabe (turâth) dans le domaine de la « raison politique », cette nouvelle lecture se propose de contribuer à l’avènement de la démocratie dans le monde arabe. L’origine du projet remonte au « désastre » de la Guerre des six jours (1967). La pratique politique de l’islam est lue historiquement à travers trois concepts empruntés à Ibn Khladûn ; selon l’auteur, ces trois « déterminants », dogme, tribu, butin, constituent des « structures » profondes de l’islam depuis sa naissance. La « généalogie » de la « raison politique » remonte à la da ‘wa, du temps du Prophète et de ses compagnons. De l’« illustre modèle » fondateur, antipode du despotisme, l’auteur retient les fondements dont la consultation (shûrâ) et la notion de responsabilité individuelle du gouvernant (berger) vis-à-vis de son peuple (troupeau). Mais les lacunes de ce modèle de pouvoir qui ne trouvait aucune réponse dans les références législatives de l’islam (Coran et hadîth) ont provoqué des crises et de violents conflits dès les premiers khalifes (les Rashidûn). Puis la da ‘wa muhammadienne se mue en État au cours des phases suivantes. Le règne de Mu ‘âwiyya, premier calife omeyyade met fin à la Grande Discorde et inaugure la monarchie politique. Il refonde l’État en transgressant les liens de la tribu et en invoquant le principe du déterminisme « absolu » (la légitimité du calife est la manifestation de la volonté de Dieu.

La dernière étape est celle de l’État « sultanien », sous les ‘Abbâssides (à partir de 750). Leur légitimité repose sur l’appartenance à la tribu du Prophète et une nouvelle idéologie du « sultân », « représentant de Dieu sur la terre ». Le discours politique emprunte ses principaux éléments aux mœurs princières et à la littérature politique perse connue sous le nom de Miroirs des princes ainsi qu’à la jurisprudence islamique née du hadîth (obéissance à l’imâm nécessaire au règne de l’ordre dans la communauté).

Selon l’auteur, le renouvellement nécessaire de la « raison politique » arabe et islamique ne pourra s’effectuer qu’à la condition de transformer et de dépasser les trois éléments (tribu, Butin, dogme), « résidus » (p. 318) toujours à l’œuvre dans les structures profondes du monde arabe.

Points forts

  • L’originalité de la méthode et de l’analyse à partir de trois concepts empruntés à Ibn Khaldûn (tribu, butin dogme). Ces notions structurent la lecture des trois grandes phases politiques de l’islam médiéval (du VIIe siècle à la « Révolution abbâsside de 750).

  • Une contribution à la compréhension des blocages des systèmes de gouvernement dans les États arabo-musulmans contemporains et un éclairage sur les idéologies modernes (fondamentalisme) qui se réclament du modèle politique médinois et des idéologues de l’islam comme Mâwardî (XIe siècle). Les éléments de réflexion et les arguments s’appuient sur un exposé historique des grandes périodes de l’histoire politique de l’islam et de l’évolution de la pensée politique, des origines du califat à la révolution abbâsside.

  • Les arguments de l’auteur, en désaccord avec la thèse du théologien Abderrazîq qui nie à la période prophétique tout caractère politique. Selon Al-Jabri, Le Prophète a bien été un fondateur d’État, la période de la da’wa comporterait un véritable « projet politique » (p. 304) exposé dans les trois premiers chapitres.

Utilisation possible dans les programmes scolaires

Classe

Discipline

Thèmes du programme

Cinquième

histoire

Monde musulman. Mahomet.

NS

NOTES DE BAS DE PAGE
NUAGE DE MOTS-CLEFS
Lexique : ‘Aql, Da‘wa, Shûrâ, Turâth
Domaines religieux : Islam, Islam : Politique et société : Relations avec l’État, Islam : Doctrines et courants
Guide des ressources : Recherche : Ouvrages

Référence du document

Recension : « Samadi Nicolle, Al-Jabri Mohammed Abed, AL-JABRI Mohammed Abed, La raison politique en islam, hier et aujourd’hui, Paris, éditions La Découverte, « Textes à l’appui/islam et société », 2007, 331 p. » 2008, , IESR - Institut Européen en Sciences des Religions , mis à jour le: 12/16/2016, URL : http://www.iesr.ephe.sorbonne.fr/ressources-pedagogiques/comptes-rendus-ouvrages/al-jabri-mohammed-abed-raison-politique-islam-hier

Publications



L'expression du religieux dans la sphère publique : comparaisons internationales
Textes réunis par Pascal COURTADE et Isabelle SAINT-MARTIN, avec la collaboration de Louis HOURMANT
Vifs dans l’actualité, les débats liés à l’expression du religieux dans la sphère publique sont revenus à diverses reprises dans la jurisprudence récente. Afin de mettre en perspective ces enjeux, un colloque international, tenu sous l’égide du ministère de l’Intérieur et du ministère des Affaires...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS


Théorie de l’évolution et religions
Sous la direction de Philippe PORTIER, Michel VEUILLE et Jean-Paul WILLAIME. Actes du colloque des 14 et 15 mai 2009 au Lycée Henri IV

 

Plus de 150 ans après la publication de L’Origine des espèces (1859) du biologiste anglais Charles Darwin (1809-1882), la théorie de l’évolution est toujours mise en cause aujourd’hui, tant en milieu chrétien que musulman, par des personnes considérant qu’elle est incompatible avec les...

VISITER
VOIR TOUTES LES PUBLICATIONS

RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

CARNET IESR
TWITTER IESR